Analyse de l'évolution des prix des combustibles bois

Ce suivi des prix est réalisé par l'asbl ValBiom depuis 2008. Nous avons donc un suivi sur 20 ans des prix des combustibles bois. L'analyse complète est disponible sur le site de ValBiom.

De manière générale, l’ensemble des combustibles bois montre encore une fois une grande stabilité en comparaison des prix des combustibles fossiles sur la période observée. L’importante chute des prix du mazout s’est arrêtée en janvier 2016, et son prix n’a cessé depuis de remonter pour finir par dépasser de nouveau le prix du gaz naturel à partir de mai 2018, pour connaitre son apogée en octobre 2018, avant de replonger subitement. La forte instabilité du prix du mazout rend délicate toute prévision future pour ce combustible.

L’observation de la courbe de prix du mazout montre bien que c’est le combustible qui subit la variation la plus forte. Le prix du gaz naturel, qui avait connu une relative stabilité en 2017, est reparti à la hausse en 2018. Sur l’année 2018, le bois (bûches, pellets et plaquettes) est toujours resté un combustible moins cher comparé au gaz naturel et au mazout.

Se chauffer au bois, c'est consommer l'énergie la moins chère. Les combustibles à partir de bois (pellets, plaquettes, bûches...) se révèlent systématiquement plus avantageux par kWh produit que les combustibles fossiles (mazout et gaz).

Le faible coût du combustible favorise inévitablement l'amortissement de nouvelles installations de chauffage bois. Et ceci sans compter sur leurs vertus environnementales indéniables et cela pendant toute leur durée de vie, puisqu'il est ici question d'un combustible renouvelable.

Le prix du bois est stable dans le temps. Le prix du bois connaît une évolution beaucoup plus modérée que les autres énergies. En optant pour le chauffage au bois, on évite donc d'être tributaire des fluctuations importantes des prix des énergies fossiles, comme cela a été le cas les 20 dernières années.

Enfin, en investissant dans le Bois Énergie local plutôt que dans les énergies fossiles importées, votre argent reste en Belgique, et vous encouragez l'économie locale et les emplois locaux! 

La figure ci-dessous reprend l’évolution des prix des combustibles bois, du gaz et du mazout entre 2008 et 2018. La FEBHEL travaille à développer un monitoring plus récurrent des prix de façon à vous fournir rapidement une illustration plus à jour de ces évolutions.